Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Mon Voile mon Histoire Celia Awl

Celia Awl

Celia Awl

Femme Entrepreneuse

Mon Histoire Mon Voile

Je vous partage ici une partie de ma vie qui n’a pas forcément été la plus simple mais qui est aujourd’hui selon moi une des choses qui m’a été la plus bénéfique. 

A l’époque je suis au lycée je termine mon année de terminale et je sens au fond de moi que j’ai besoin de repos je me sentais littéralement épuisé (fatigué par les transports tous les matins, le bruit etc) je ne comprenais pas à l’époque mais aujourd’hui je comprends que ces émotions était dû à mon hypersensibilité je ressentais comme le besoin de me retrancher. 

Durant ces années j’ai perdu mon grand-père ce fut la première fois que je perdais un membre de ma famille il est décédé à 101 ans sobhanAllah. Quand j’ai perdu mon grand-père c’était la première fois que je pensais véritablement à la mort. 

Le fait de savoir qu’il n’était plus là je me suis demandé ce qui allais se passer maintenant pour lui ; j’ai eu besoin de réponse et j’ai cherché un livre qui répondrais à mes questions j’ai donc lu le livre « La vie après la mort ». Il a tout simplement changé ma vie. 

J’ai commencé à comprendre que je n’étais pas là pour « rien » et que j’avais été mis sur cette Terre pour des raisons bien fondée. C’est à cette période-là que j’ai commencé la prière, j’ai dû apprendre quelques sourates, le tachahud et quand je me suis senti prêtes j’ai fait ma première prière et je pleure juste en vous racontant cela parce que ce jour-là je me suis senti « vivante » pour la première fois. J’ai senti un apaisement immense, comme si des charges très lourdes tombais de mes épaules lorsque je me prosternais. 

Ce jour-là j’ai compris ; compris qu’Allah Azawajel m’avait guidé vers Lui et ne m’avais pas laissé « vagabondant » sans véritable but dans cette vie ; je serais peut-être resté encore des années sans prier ou en faisant le ramadan sans forcément comprendre pourquoi etc. 

El hamdoulillah j’ai eu une très bonne éducation de la part de mes parents ; mon père était « strict » tout en étant cool il me proposait toujours des alternatives enfaite pour pallier à ces choses que je ne pouvais pas faire exemple « papa les filles vont manger à Lyon ce soir je peux y aller ? NAN célia on ne sort pas le soir mdrr (je précise que mon père n’a absolument jamais jamais jamais fonctionné à l’horloge il fonctionnait avec le ciel s’il est 18h mais qu’il fait nuit je ne sortais pas par exemple) à l’époque je me sentais « puni » et aujourd’hui je le remercie. Mais il allait me dire si tu veux tu peux inviter toute tes copines à la maison vous faite un repas enfin voilà il allait toujours faire son maximum pour ne pas me frustrer. 

Je n’ai pas grandi avec une éducation religieuse particulière, j’ai toujours vu mon père prier mais sans trop comprendre pourquoi ni si je devais le faire moi aussi je pensais à l’époque que c’était « pour les adultes » je ne sais pas trop comment vous expliquer c’était comme si je n’étais pas encore concernée par cela. 

J’ai donc commencé par la prière et j’ai ensuite voulu comprendre et j’avais soif d’apprendre. J’ai donc acheté des livres sur la femme en islam, son rôle etc j’ai découvert à quel point l’Islam est venu donner de la valeur à la femme car durant la période préislamique les femmes subissaient toute sorte de préjudices. J’ai appris durant mes différentes lectures que le voile était obligatoire pour les femmes musulmanes avant je pensais que l’on devait porter le voile quand on est âgés parce que je voyais que des anciennes avec le voile.  Je commence donc à me poser énormément des questions. Et je comprends que le voile est là pour préserver la femme ; couvrir cette « perle précieuse » car en islam la femme est un bijou à protéger et non pas à exposer aux yeux de tous. Nous nous embellissons à la maison pour nos époux, pour nous-mêmes mais à l’extérieur nous nous couvrons afin de nous nous préserver. Dans mon cœur à l’immédiat quand je comprends l’obligation du voile et les raisons qui « explique » cela je suis persuadée et convaincu de ma décision JE VEUX PORTER LE VOILE. 

59. Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.
Sourate 33 : Les coalisès (Al-Ahzab)

L’Imâm Boukhâri r.a. rapporte à ce sujet les propos de Aîcha (radhia Allâhou anha):
« Qu’Allah fasse miséricorde aux premières femmes émigrées; dès que le verset « qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines » fut révélé, elles découpèrent le drap qu’elles portaient (au-dessus de leurs vêtements) et l’utilisèrent pour se couvrir la tête (ainsi que leur cou et leur poitrine). »

C’est ce qu’Allah nous demande, il nous a créé pour l’adorer et cette vie n’ai qu’un test ; nous lui appartenons et nous seront ramenés à Lui. Ma décision était donc prise mais je savais que ce qui m’attendais n’allais pas être facile. J’avais à l’époque 18 ans et pas de voile dans ma famille c’est un dur combat qui va donc commencer. 

Je commence petit à petit à évoquer simplement le sujet de manière globale. Mon père m’explique que oui c’est obligatoire (ma grand-mère et les sœurs de mon père sont voilées en Algérie ; il y a une de mes tantes qui portent ahiyak c’est une sorte de sittar blanc) donc en soit cela ne choque pas mon père puisque les femmes de sa famille sont couvertes mais par contre pour lui il n’ait pas possible de porter le voile en France ; cela représente un grand danger (je suis en pleins dans la période très compliqué avec l’islam en France). 

Sujet clos ; je savais ce qui m’attendais donc j’étais en quelques sorte prêtes à l’affrontée (si je n’étais pas hypersensible sa aurait été plus simple lol) 

Je parle de plus en plus du sujet pour essayer de lancer des messages et un jour je me lance en expliquant à mes parents que le voile est obligatoire et que je ne vois pas pourquoi je ne respecterais pas ce qu’Allah me demande. On m’explique que c’est trop compliqué que ce serait dangereux actuellement en France qu’ils ont peur pour moi etc et ils refusent (j’ai 18 ans donc c’est très compliqué). 

Je patiente ; je commence à attacher mes cheveux, mettre un bandeau et je sors désormais comme ça (compliquée à voir pour ma maman qui est très coquette et qui a l’impression de voir sa fille « se délaisser » c’est sûr que cheveux attachés + bandeau je ne ressemblais pas à grand-chose mais je savais pourquoi je le faisais alors mon cœur s’apaisais. 

J’ai commencé à mettre des vêtements plus larges. C’était quelque chose que je pouvais faire de mon côté même si je ne pouvais toujours pas le porter. 

J’ai retenté quelques temps après. C’était toujours négatif. 

J’ai patienté et puis un jour j’ai emmené mon père au resto et je lui ai expliqué que je ne pouvais pas vivre comme ça que ça me rendait malade ; c’était devenu pour moi une véritable épreuve de sortir non voilée et el hamdoulillah il a accepté il a vu à quel point j’étais sûr de ma décision et il m’a dit de voir avec ma mère. 

Je ne voulais pas rentrer en affront avec ma famille ; je n’ai pas la force mentale suffisante pour ça et je préférais que cela se passe dans de bonnes conditions. 

Nous sommes rentrées du restaurant et j’ai annoncé à ma mère que mon père avait accepté que je porte le voile que j’avais besoin qu’elle me soutienne que c’était une décision sur et réfléchie. Alors elle à pleurer parce qu’elle avait peur pour moi et m’a dit oui. 

C’était le 11 Septembre 2014 cela fait donc 7 ans que je porte le voile 

Je n’en veux pas à mes parents et j’ai compris leurs craintes. Leur fille de 18 ans qui à l’époque avait pris une année sabbatique après le bac qui décide de se voilée dans un contexte très compliquée en France, les médias ne parlent que de nous etc 

J’avais conscience que cela serait compliquée pour le travail etc mais sincèrement je préfère faire passer la vie future avant la vie présente .Celle-ci est éphémère la suivante est éternelle. 

Allah Azawajel régis ce monde dans son intégralité alors si des portes devait m’être ouverte ce serais par Lui seul et non pas par un employeur ou par la société. Ce serait uniquement par Sa volonté à Lui. J’ai placé ma confiance en Lui et les portes se sont ouvertes ; j’ai été embauché dans une société qui se trouvait à très exactement 5 minutes de chez moi au sein de laquelle je travaillais avec mon voile ; j’étais à côté de la maison donc je pouvais faire mes prières dans leur temps. J’ai été embauché dans cette entreprise au sein de laquelle j’ai travaillé durant 4 ans. J’ai ensuite quitté l’entreprise afin d’ouvrir ma propre société.

Pas d’obéissance à la créature dans la désobéissance au Créateur. Je me répète cette phrase sans cesse et elle m’apaise le cœur. Cette créature la dépend de notre Créateur alors Nul crainte à avoir et voilà comment j’avance dans la vie. Je relativise beaucoup mais c’est ma religion, l’apaisement du cœur que j’ai retrouvé à travers l’Islam qui m’a permis de voir la vie complètement différemment.

L’islam a été et est toujours un véritable pansement pour mon cœur. Une religion loin de tout ce qu’on peut nous faire croire. Une femme non soumise et rabaisser par sous voile mais plutôt préserver et valoriser. Des enseignements prophétiques avec une valeur inestimable. Un apaisement du cœur que nul chose sur cette terre ne peut égaler. 

Si la peine envahit ton cœur revient à Allah, car Il est celui qui te voit quand plus personne ne te regarde, Il est celui qui t’entend lorsque plus personne ne t’écoute, Il est celui dont la présence est au-delà de toute absence. Rappel toi de Celui qui ne t’oublie jamais et ta peine sera apaisée.

J’ai écrit cet article avec la plume de mon cœur. J’ai partagé avec vous ces quelques lignes que j’espère vous prendrez plaisir à lire.